HARLEM QUARTET

Une plongée vertigineuse dans le Harlem des années 50-60, haut lieu de la culture gospel et noire-américaine, vu à travers les yeux d’un homme resté inconsolable après la mort de son frère homosexuel. Un chant d’amour, grâce auquel Élise Vigier nous fait (re)découvrir l’écriture puissante et sensuelle de James Baldwin.

GRANIT
mar 11 Fév

Musique, Théâtre
GRANIT
Durée : 2h30
Catégorie B

HARLEM QUARTET

JAMES BALDWIN / ÉLISE VIGIER

Dates de représentations

mardi 11 février 2020 à 20:00

En résonance, Cinémas d’Aujourd’hui propose Si Beale Street pouvait parler de Barry Jenkins, mar 25 fév à 20h15

Je réserve

Pour aller plus loin

Harlem Quartet Dossier Pédagogique

Télécharger
Une plongée vertigineuse dans le Harlem des années 50-60, haut lieu de la culture gospel et noire-américaine, vu à travers les yeux d’un homme resté inconsolable après la mort de son frère homosexuel. Un chant d’amour, grâce auquel Élise Vigier nous fait (re)découvrir l’écriture puissante et sensuelle de James Baldwin.

Hall ne se remet pas de la disparition de son frère Arthur, dont la « faute » aux yeux d’une Amérique encore rongée par la ségrégation aura été d’être Noir et homosexuel. Dans un ultime témoignage à son fils, il nous raconte le destin croisé des adolescents qu’ils étaient à l’époque : Julia, l’évangéliste charismatique, Jimmy, son frère souffre-douleur, et Arthur, chanteur de gospel au talent prometteur.

Roman poignant sur l’amour fraternel de l’auteur américain James Baldwin, ici brillamment adapté pour la scène par Élise Vigier, Harlem Quartet ressuscite en paroles, en images et en musique la mémoire vibrante de ce quartier emblématique de la lutte pour les droits civiques.

L’adaptation du sixième roman de l’Américain par Élise Vigier envoûte par son intensité poétique. Libération

Adaptation et mise en scène : Élise Vigier | Traduction, adaptation et dramaturgie : Kevin Keiss | Avec : Ludmilla Dabo, William Edimo, Jean- Christophe Folly, Nicolas Giret-Famin, Makita Samba, Nanténé Traoré et les musiciens Manu Léonard et Marc Sens | Assistante et collaboration artistique : Nanténé Traoré | Scénographie Yves Bernard | Images : Nicolas Mesdom | Composition musique : Manu Léonard, Marc Sens et Saul Williams | Lumières : Bruno Marsol | Costumes : Laure Mahéo | Maquillages et perruques : Cécile Kretschmar assistée de Judith Scotto | © Tristan Jeanne Valès