THOMAS FERSEN

À la simple évocation de son nom, une mélodie nous glisse dans l’oreille. En plus de 25 ans de carrière, Thomas Fersen n’a cessé de surprendre, de créer, d’aller là où on ne l’attendait pas, jusqu’à occuper aujourd’hui une place toute particulière dans le paysage chamarré de la chanson française.

GRANIT
ven 07 Fév

Musique
GRANIT
Durée : 1h30
Catégorie A

THOMAS FERSEN

Dates de représentations

vendredi 07 février 2020 à 20:00

Bar au fumoir à l’issue du concert

Je réserve
À la simple évocation de son nom, une mélodie nous glisse dans l’oreille. En plus de 25 ans de carrière, Thomas Fersen n’a cessé de surprendre, de créer, d’aller là où on ne l’attendait pas, jusqu’à occuper aujourd’hui une place toute particulière dans le paysage chamarré de la chanson française.

Thomas Fersen est de retour sur scène entouré de musiciens, pour un poème chanté, toujours plein d’humour et de grivoiserie. C’est avec une ingéniosité rare que l’univers de Thomas Fersen parvient à mêler musique et théâtre au cours d’une seule et même représentation. L’heure semble venue pour lui de jeter un regard facétieux et amusé sur la trajectoire d’un homme, à travers l’histoire chantée d’un « farfelu se retournant sur sa longue carrière et ses frasques passées de chaud lapin. »

L’inénarrable conteur et mélodiste — que l’on compare volontiers à un Trénet ou un Brassens contemporain — revient avec un monologue en vers et en chansons absolument jubilatoire, cruel sans en avoir l’air, rempli d’audace et de tendre ironie.

Ma conception de la scénographie me porte à affiner ma relation avec la salle, à refuser tout ce qui contraint le jeu, à rejeter l’image figée au profit de l’image vivante, incarnée, créée dans l’instant par le mot, le silence, le geste, dans la tentative de montrer l’invisible au cœur de l’espace théâtral. Thomas Fersen

Voix au timbre de miel ou de velours, capable de sidérantes variations de ton, d’inflexion, d’intention, ancrée dans la tradition, mais si moderne. Immense, la technique disparaît totalement derrière la force d’incarnation de chaque mot. L’Express

Avec : Thomas Fersen (voix, piano), Pierre Sangrà (saz, guitare, banjo), Alejandro Barcelona (accordéon), Lionel Gaget (synthétiseur Moog, clavinet) et Rémy Kaprielan (batterie) | Avec le soutien du Théâtre Montansier de Versailles (78) | © Laurent Seroussi