AT THE STILL POINT OF THE TURNING WORLD

Une danseuse, deux marionnettistes et une musicienne se tiennent en lisière d’une foule: des marionnettes à longs fils forment cette communauté compacte, immobile. Des êtres en attente d’un devenir qui ne leur appartient plus, image et vertige de notre humanité. Et cette forêt de fils se met en mouvement, s’affaisse ou se soulève, accompagnée par la musique et la voix de Sir Alice, une cithare pour unique instrument.

GRANIT
mer 16 Jan

Danse
GRANIT
Durée : /
Catégorie B

AT THE STILL POINT OF THE TURNING WORLD

RENAUD HERBIN

Dates de représentations

mercredi 16 janvier 2019 à 20:00

Une danseuse, deux marionnettistes et une musicienne se tiennent en lisière d’une foule: des marionnettes à longs fils forment cette communauté compacte, immobile. Des êtres en attente d’un devenir qui ne leur appartient plus, image et vertige de notre humanité. Et cette forêt de fils se met en mouvement, s’affaisse ou se soulève, accompagnée par la musique et la voix de Sir Alice, une cithare pour unique instrument.

Dans ce paysage, cet environnement, une marionnette émerge, arpente le sol, s’extrait et propose ses figures d’envol. C’est par ces petites vies infimes comme des lucioles, interdépendantes, que Renaud Herbin poursuit son exploration de la marionnette à fils, cette fois-ci dans la rencontre avec le geste chorégraphique de Julie Nioche, le travail musical et vocal de Sir Alice et la recherche du marionnettiste Aïtor Sanz Juanes. Entre quiétude et inquiétude, At the still point of the turning world propose une réflexion sur le lieu de l’existence, l’individu et le collectif, « ce point de quiétude du monde qui tournoie ».

« Au point de quiétude du monde qui tournoie. Ni dans la chair ni désincarné ; ni provenance ni visée, au point de quiétude c’est là qu’est la danse. » Four Quartets, TS. Eliot

DISTRIBUTION –
Conception : Renaud Herbin | En collaboration avec : Julie Nioche, Sir Alice et Aïtor Sanz Juanes | Jeu : Julie Nioche, Renaud Herbin, Sir Alice et Aïtor Sanz Juanes | Espace : Mathias Baudry | Marionnettes : Paulo Duarte | Avec l’aide de : Juliette Desproges | Lumière : Fanny Bruschi | Construction : Christian Rachner | Régie générale : Thomas Fehr.

CRÉDITS & MENTIONS –
Production : TJP Centre Dramatique National d’Alsace Strasbourg | Coproduction (en cours) : Théâtre de marionnette de Ljubljana, Maison de la Culture d’Amiens- Pôle européen de création et de production, Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – Centre dramatique national | © Renaud Herbin