DES HOMMES EN DEVENIR, LA VIE EST UNE HISTOIRE VRAIE

Adaptée du roman de l’américain Bruce Machart, Les secrets de l’humain véritable, la pièce Des hommes en devenir nous invite à rencontrer six personnages frappés par le deuil, la rupture, l’abandon. Sans pathos ni fausse pudeur, ils se racontent et se mettent   à nu. Leurs douleurs ressemblent aux nôtres. Et nous repartons bouleversés et pourtant réconfortés, presque consolés.

GRANIT
mer 09 Jan

Théâtre
GRANIT
Durée : 1h30
/

DES HOMMES EN DEVENIR, LA VIE EST UNE HISTOIRE VRAIE

EMMANUEL MEIRIEU, BLOC OPÉRATOIRE

Dates de représentations

mercredi 09 janvier 2019 à 20:00

Adaptée du roman de l’américain Bruce Machart, Les secrets de l’humain véritable, la pièce Des hommes en devenir nous invite à rencontrer six personnages frappés par le deuil, la rupture, l’abandon. Sans pathos ni fausse pudeur, ils se racontent et se mettent   à nu. Leurs douleurs ressemblent aux nôtres. Et nous repartons bouleversés et pourtant réconfortés, presque consolés.

Voici six personnages de roman devenus cinq acteurs de chair et d’os. Ils s’appellent Tom, Dean, Ray, Sean, Vincent. Tous ont éprouvé la perte irrémédiable. Tous ressentent le manque comme une famine. Humains véritables, ils n’ont que leur corps, leur voix, leur regard. Sur le fil, ils sortent du silence pour venir se raconter, et par une chanson, un geste, une prière ou une parole, commencer à guérir du  manque.

« Cette odeur de sève, pour moi c’est la vie que les arbres morts gardent cachée à l’intérieur des troncs. Quand une chose meurt, même un arbre, elle veut que vous sentiez ce qu’elle était, vivante, elle veut que vous vous souveniez ».

« Je revois sans arrêt le visage de ma femme dans la salle d’accouchement avant qu’ils emportent le bébé. Je me souviens que j’ai pensé que le monde, dans sa laideur, était devenu silencieux ». Sobre et minimaliste, la scénographie renforce l’impression de solitude et de détresse absolue de chacun des person- nages. Dans une atmosphère sombre, des images vidéos en surimpression donnent quelques bouffées d’extérieur, tandis que la musique originale accompagne au plus juste, l’émotion qui émerge. À partir de ces « petites histoires », Emmanuel Meirieu vise le mythe, les archétypes, le conte primitif ou naïf, la tragédie antique. « Je veux que vous sortiez du théâtre consolé, réconforté, comme après l’étreinte frater- nelle à la fin d’une messe », dit-il.

Une pure merveille. […] Qui mieux que le théâtre, à ce point de vérité et de fièvre poétique, dit notre « famine » d’amour, de compassion et de fraternité. » Les Échos

DISTRIBUTION

D’après le roman de : Bruce Machart | Mise en scène, adaptation : Emmanuel Meirieu  |  Collaboration  artistique,  co-adaptation  : Loïc Varraut | Costumes, création visuelle des  personnages  :  Moïra Douguet |  Musique  originale  :  Raphaël  Chambouvet  |  Son : Raphaël Guénot | Lumière, décor et vidéo : Seymour Laval, Emmanuel Meirieu | Maquillage : Estelle Tolstoukine, Laetitia Rodriguez | Avec : Stéphane Balmino,  Jérome  Derre,  Xavier Gallais, Jérome Kircher, Loic Varraut | Traduction : François Happe/Éditions Gallmeister

CRÉDITS & MENTIONS

Production : Bloc Opératoire | Coproduction : Comédie De l’Est – Centre dramatique national, Comédie Poitou- Charentes Centre Dramatique National, Scène Nationale de Châteauvallon, Centre de Production des Paroles Contemporaines Aire Libre | Avec le soutien de Région Rhône-Alpes et de la Ville de Lyon | La compagnie Bloc Opératoire est conventionnée par le ministère de la Culture D.R.A.C. Rhône-Alpes et artiste  associé  à La Comédie de l’Est, Centre Dramatique National | © Loewen Photographie