LE DÉBUT DE L’A. (LECTURE) SUIVI DE RECONSTITUTION

« Ce que je raconte est ce moment unique du début du sentiment amoureux que l’on voudrait ne jamais voir finir. ». Tout est dit. Deux histoires d’amour écrites à 17 ans d’intervalle, dont la réunion apparaît ici comme une parfaite évidence. Deux couples saisis aux moments les plus charnières — mais aussi les plus intenses — de toute relation amoureuse : le début, et l’impossible fin.

GRANIT
jeu 10 Oct

Théâtre
GRANIT
Durée : 2h25 avec entracte
Catégorie B

LE DÉBUT DE L’A. (LECTURE) SUIVI DE RECONSTITUTION

PASCAL RAMBERT

Dates de représentations

jeudi 10 octobre 2019 à 20:00

Le début de l’A : 50 mn
Entracte : 15 mn
Reconstitution : 1h20

Je réserve
« Ce que je raconte est ce moment unique du début du sentiment amoureux que l’on voudrait ne jamais voir finir. ». Tout est dit. Deux histoires d’amour écrites à 17 ans d’intervalle, dont la réunion apparaît ici comme une parfaite évidence. Deux couples saisis aux moments les plus charnières — mais aussi les plus intenses — de toute relation amoureuse : le début, et l’impossible fin.

Certaines histoires peuvent être simples. Avec Le début de l’A et Reconstitution, on retrouve la langue inimitable de Pascal Rambert, cette capacité à décrire avec précision la beauté déchirante du sentiment amoureux. Si le premier texte s’inspire directement de la rencontre entre le metteur en scène et l’actrice Kate Moran, séparés par l’Atlantique après une intense période de création, le second aura été écrit pour un couple rencontré « dans la vraie vie », celui formé par Guy Delamotte et Véro Dahuron, prêts à monter sur scène pour se dire enfin les choses.

Deux textes intimes et bouleversants, interprétés dans un espace presque nu, au-dessus desquels plane toute la force de Clôture de l’amour (immense succès de l’auteur sur la douleur de la séparation), qui nous parlent de cette nécessité dévastatrice de s’aimer jusqu’au bout.

Comme une suite attendue à son fameux Clôture de l’amour, Pascal Rambert orchestre les retrouvailles amoureuses d’un couple avec Reconstitution, sa dernière pièce. Sachez seulement que l’exercice de style brillant offre à deux âmes l’occasion de se mettre à nu ; il se partage comme un secret révélé et s’inscrit pour longtemps au plus intime de nos mémoires. Les Inrockuptibles

Le début de l’A. : Texte : Pascal Rambert | Lu par : Audrey Bonnet et Pascal Rambert | composition guitare électrique : Alexandre Meyer | Ce texte, publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs, a été écrit suite à une commande de France-Culture et a reçu l’Aide à la Création d’œuvres Dramatiques (DMDTS / Ministère de la Culture) | Remerciements à Lucien Attoun et Stéphane Caron.

Reconstitution : Texte, mise en scène, scénographie, lumières : Pascal Rambert | Avec : Véro Dahuron, Guy Delamotte | Régie lumière : Fabrice Fontal | Régie générale / plateau : Pénélope Germain | Production : Le Panta-théâtre | Coproduction : structure production | La compagnie est conventionnée par le ministère de la Culture – Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie, la Région Normandie, le Conseil Départemental du Calvados et la Ville de Caen | © Pauline Roussille, Tristan Jeanne-Valès