LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD

Écrit en 1730, ce grand classique de Marivaux en trois actes, met en scène un chassé-croisé amoureux organisé autour d’un quatuor de jeunes gens. Dans un jardin d’hiver qui tient lieu de laboratoire d’observation des mœurs, on assiste à une confrontation de classes et à une guerre des sexes dans lesquelles les femmes ont la part belle.

GRANIT
mar 27 Nov
- mardi 27 novembre 2018 à 20:00
- mercredi 28 novembre 2018 à 20:00

Théâtre
GRANIT
Durée : 1h40
/

LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD

BENOÎT LAMBERT, THÉÂTRE DIJON BOURGOGNE CDN | MARIVAUX

Dates de représentations

mardi 27 novembre 2018 à 20:00

mercredi 28 novembre 2018 à 20:00

Rencontre avec l’équipe artistique ma 27 à l’issue de la représentation
Visite de la mi-temps : venez découvrir l’envers du décor avec l’équipe technique du spectacle, me 28 à 12h20. Réservation impérative.

Écrit en 1730, ce grand classique de Marivaux en trois actes, met en scène un chassé-croisé amoureux organisé autour d’un quatuor de jeunes gens. Dans un jardin d’hiver qui tient lieu de laboratoire d’observation des mœurs, on assiste à une confrontation de classes et à une guerre des sexes dans lesquelles les femmes ont la part belle.

Le Jeu de l’amour et du hasard raconte une histoire de mariage arrangé. Derrière sa simplicité apparente, l’intrigue est subtile. Alors que leurs pères ont décidé de les marier, Dorante et Silvia ne se sont encore jamais vus. Pour observer son prétendu à son insu, la jeune fille obtient de son père l’autorisation d’échanger ses vêtements avec sa suivante. Mais le jeune homme a eu la même idée : il arrive auprès d’elle sous le nom de Bourguignon, avec son valet, Arlequin, qui  se pavane dans les habits de son maître. Une double intrigue s’engage…

Dans une scénographie évoquant un jardin  d’hiver, Le Jeu de l’amour et du hasard pose aussi le cadre et les conditions d’une expérience quasi-scientifique avec cette hypothèse : « que se passerait-il si… ? ». Ainsi, si Marivaux montre que l’on n’échappe pas à sa classe en 1730, il énonce aussi la possibilité d’un scandale égali- taire : celui d’une mésalliance, d’un mariage entre deux personnes issues de classes opposées. Et l’on peut penser qu’elle annonce à sa façon l’égalité « formelle » qui triomphera  à  la  fin du siècle dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. L’œuvre la plus célèbre de Marivaux est ici interprétée par quatre jeunes acteurs fraîchement sortis de l’ERACM, aux côtés de deux comédiens confirmés. Le Directeur du Centre Dramatique National de Dijon leur offre ainsi leurs premiers rôles dans une pièce de répertoire. Une réussite !

Ce que Le jeu de l’amour et du hasard saisit avec justesse, et que la mise en scène de Benoît Lambert vient sublimer, c’est l’incroyable énergie des premiers émois amoureux. Bulles de culture

DISTRIBUTION

Texte : Marivaux | Mise en scène : Benoît Lambert | Avec : Robert Angebaud, Rosalie Comby, Etienne Grebot, Edith Mailaender, Malo Martin, Antoine Vincenot | Assistant à la mise en scène : Raphaël Patout | Scénographie et lumière : Antoine Franchet | Son : Jean-Marc Bezou | Costumes : Violaine L. Chartier | Coiffures et maquillages :  Marion  Bidaud |  Régie  générale et lumières : Julien Poupon | Régie plateau : Geoffroy Cloix | Régie son : Samuel Babouillard

CRÉDITS & MENTIONS

Production : Théâtre Dijon Bourgogne – CDN | Soutien : Région Bourgogne-Franche- Comté ; FONPEPS ; FIJAD, Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques  –  DRAC  et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur | © Vincent Arbelet