LE MOINDRE GESTE

Au sein de cette maison dédiée aux formes spectaculaires qu'est le théâtre, nous souhaitons considérer, à l’aune d'une relecture des Avant-gardes Historiques et des recherches menées par les artistes, toujours d’actualité dans notre monde régi par les forces de l'économie, des pratiques qui engagent précisément une autre économie. L'art n'est pas qu'une production d'objets dédiée à la consommation, Robert Filliou l'écrivait, c'est une possibilité - « l'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art ».

GRANIT
Du sam 14 Sep au sam 05 Oct

Galerie
GRANIT
Durée : /
/

LE MOINDRE GESTE

UNE PROPOSITION DE MONTAGNE FROIDE

Visite-sandwich : mar 24 sept à 12h20
Visite 1h avant chaque représentation au Granit
Nuit des arts ven 18 octobre sur les ondes à partir de 18h

Au sein de cette maison dédiée aux formes spectaculaires qu'est le théâtre, nous souhaitons considérer, à l’aune d'une relecture des Avant-gardes Historiques et des recherches menées par les artistes, toujours d’actualité dans notre monde régi par les forces de l'économie, des pratiques qui engagent précisément une autre économie. L'art n'est pas qu'une production d'objets dédiée à la consommation, Robert Filliou l'écrivait, c'est une possibilité - « l'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art ».

De l’art de la litote à l’expression d’une pensée atténuée, tel sera le projet : faire entendre le plus en disant le moins, rappelant le fameux « less is more ». Des artistes tentent des formes qui frôlent l’infra-mince, par leurs réalités physiques mais également par leurs apparitions furtives, et interrogent leur statut d’œuvre d’art. Infiltrées dans notre quotidien, elles nous obligent à une attention inhabituelle aux réalités qui prennent une valeur poétique. Les artistes nous le rappellent. Il y a quelques années Alain Buttard, écrivait « À défaut d’être toujours sans dessein, les œuvres sont sans pouvoir. Et cependant, il peut sembler parfois que l’une d’entre elles pèse comme légèrement de sa lenteur et de son silence sur la marche furieuse du monde ». Le moindre geste convoque la pensée et le mouvement – dans une saisie et des attitudes toutes à la fois. Ce n’est pas rien. Il ne s’agit pas tant de s’économiser que de prendre conscience de l’impact sur notre monde de nos moindres gestes. Une esthétique du retrait, en quelque sorte, à l’heure de l’exposition généralisée, des foires internationales et des grandes biennales d’art. Une immanence voire une transcendance face à la perte et à l’entropie annoncée. Tracer des lignes, écrire un texte, rencontrer, marcher dans le paysage, observer les alentours, un simple geste et une possible symbiose de l’art et de la vie.

 

Montagne Froide est un collectif d’artistes qui développe depuis plusieurs années une activité en réseau avec d’autres lieux, d’autres collectifs de recherche et d’art en France et à l’étranger. C’est un groupe international en art-action dont les démarches sont transdisciplinaires et intermédia. Cette première exposition de la saison sera aussi l’occasion de revenir sur les axes de recherche les plus actuels à l’origine du Moindre geste, mis en débat récemment dans un ouvrage, Art performance, manœuvre, coefficients de visibilité.

Le monde est rempli d’objets, plus ou moins intéressants ; je n’ai aucune envie d’en rajouter même un seul. Je préfère, simplement, constater l’existence des choses en termes de temps et/ou de lieu. Douglas Huebler in January 5 – 31, 1969