SAISON SÈCHE

Un plafond qui coulisse irrémédiablement en direction du sol, n’est-ce pas là, le ciel qui nous tombe sur la tête ? Au contraire, l’artiste Phia Ménard après VORTEX et L’après-midi d’un Foehn, poursuit sa quête cathartique et nous conduit dans son nouveau spectacle dansé à la destruction du patriarcat, magistralement porté par sept femmes.

MAISON DU PEUPLE
ven 13 Mar

Danse
MAISON DU PEUPLE
Durée : 1h30
Catégorie A

SAISON SÈCHE

PHIA MÉNARD, JEAN-LUC BEAUJAULT / CIE NON NOVA

Dates de représentations

vendredi 13 mars 2020 à 20:00

Je réserve
Un plafond qui coulisse irrémédiablement en direction du sol, n’est-ce pas là, le ciel qui nous tombe sur la tête ? Au contraire, l’artiste Phia Ménard après VORTEX et L’après-midi d’un Foehn, poursuit sa quête cathartique et nous conduit dans son nouveau spectacle dansé à la destruction du patriarcat, magistralement porté par sept femmes.

Au départ de Saison Sèche, il y a le quotidien de Phia Ménard et de tant d’autres femmes noyées par les regards et les mots sexistes. Phia Ménard est une artiste, jongleuse, danseuse, metteuse en scène, fondatrice de la compagnie Non Nova qui s’engage politiquement et crée contre le système patriarcal et la violence qu’il engendre. Programmée par Olivier Py lors de l’édition 2018 du festival d’Avignon consacré au genre, Saison Sèche est un spectacle Queer, une performance, une œuvre dansée qui entend déjouer la féminité et la masculinité telles qu’elles assignent les êtres et limitent leurs existences. Sur scène, il y a de la colère, de la joie, de la folie, ça décoiffe ! Sept femmes passent de la soumission à la lutte à travers des rites inédits et puissants. Le système, ici c’est le décor, cette architecture qu’il faut ébranler, alors les sept femmes crient, suent, revêtent des peintures de guerre multicolores, marchent au pas, et parodient la virilité pour mieux semer le trouble. On sait que tout doit disparaître, tout doit exploser !

Saison Sèche est sans doute la pièce la plus spectaculaire de Phia Ménard. Libération

Dramaturgie et mise en scène : Phia Ménard et Jean-Luc Beaujault | Scénographie : Phia Ménard | Création et interprétation : Marion Blondeau, Anna Gaïotti, Elise Legros, Phia Ménard, Marion Parpirolles, Marlène Rostaing, Jeanne Vallauri, Amandine Vandroth | Composition sonore et régie son : Ivan Roussel | Création lumière : Laïs Foulc | Régie lumière : Olivier Tessier | Régie générale de création : Benoît Desnos | Régie plateau : Benoît Desnos, Mateo Provost, Rodolphe Thibaud | Costumes et accessoires : Fabrice Ilia Leroy | Construction décor et accessoires : Philippe Ragot | Co-directrice, administratrice et chargée de diffusion : Claire Massonnet | Régisseur général : Olivier Gicquiaud | Chargée de production : Clarisse Mérot | Chargé de communication : Adrien Poulard | Attachée à la diffusion : Lara Cortesi | © Jean-Luc Beaujault