SWAN LAKE

Enfant terrible de la danse sud-africaine, l’explosive Dada Masilo s’empare du Lac des cygnes. L’emblème absolu du ballet romantique se frotte aux tensions brûlantes de la société post-apartheid.

MAISON DU PEUPLE
mer 06 Fév

Danse
MAISON DU PEUPLE
Durée : 1h
/

SWAN LAKE

DADA MASILO THE DANCE FACTORY

Dates de représentations

mercredi 06 février 2019 à 20:00

Enfant terrible de la danse sud-africaine, l’explosive Dada Masilo s’empare du Lac des cygnes. L’emblème absolu du ballet romantique se frotte aux tensions brûlantes de la société post-apartheid.

L’art de la danse a explosé dans la société arc-en-ciel, dans l’Afrique du sud sortie de l’apartheid. C’est une danse pleine et riche de mille tensions : ici elle revigore les héritages zoulous, ailleurs elle compose avec la tradition blanche du ballet classique, enfin elle ose tout, dans les nouvelles tendances des performances critiques sur le genre, ou post-coloniales. C’est passionnant.

Dans ce chaudron bouillonnant de contradictions, la toute jeune Dada Masilo a jeté son corps de danseuse, son insolence de chorégraphe, comme un ingrédient incroyablement épicé. Boule de feu, son insolence attaque sous tous les angles. Son Swan Lake, son Lac des cygnes, aura été son premier grand coup de tonnerre. On l’a entendu loin, et partout, sur la planète. Avec une douzaine de danseurs, Dada Masilo désacralise l’emblème absolu du ballet classique laissé par Tchaïkovsky.

Tous ses danseurs sont noirs, tous, hommes et femmes, portent le tutu. Et le prince Siegfried est gay.

Ce qui n’est pas mince dans une société profondément homophobe, parmi les plus ravagées par le sida. Mais c’est surtout l’énergie endiablée de cette danse qui laisse époustouflé. Le Swan Lake de Dada Masilo porte haut le talent, la rage et l’espoir de jeunes artistes dont les pratiques demeurent de vrais combats.

Transformé en fête zoulou, le ballet emblématique du répertoire romantique, « le Lac des cygnes », devient une bombe qui aborde sans ambages les tabous du continent noir. Une version black et gay détonante qui devrait marquer l’histoire de la danse. France Culture

DISTRIBUTION

Chorégraphie et interprétation : Dada Masilo | Avec : Ipeleng Merafe, Nicola Haskins, Xola Willie, Llewellyn Mnguni, Henk Opperman, Khaya Ndlovu, Zandile Constable, Nadine Buys, Tshepo Zasekhaya, Steven Thibedi | Musique : Piotr Ilitch Tchaïkovski et René Avenant, Arvo Pärt, Steve Reich, Camille Saint-Saëns | Lumières : Suzette Le Sueur | Costumes : Dada Masilo, Suzette le Sueur | Directeur technique : Suzette le Sueur

CRÉDITS & MENTIONS

Production : The Dance Factory | © John Hogg