VERTIKAL

La dernière création de Mourad Merzouki défie les lois de la gravité tout en poésie. Le chorégraphe à la renommée mondiale, a participé autrefois à la reconnaissance institutionnelle du hip-hop. Aujourd’hui, son écriture s’élance à la conquête d’une nouvelle dimension.

MAISON DU PEUPLE
ven 15 Nov

Danse
MAISON DU PEUPLE
Durée : 1h10
Catégorie Événement

VERTIKAL

CCN CRÉTEIL & VAL-DE-MARNE / CIE KÄFIG DIR. MOURAD MERZOUKI

Dates de représentations

vendredi 15 novembre 2019 à 20:00

Je réserve
La dernière création de Mourad Merzouki défie les lois de la gravité tout en poésie. Le chorégraphe à la renommée mondiale, a participé autrefois à la reconnaissance institutionnelle du hip-hop. Aujourd’hui, son écriture s’élance à la conquête d’une nouvelle dimension.

Sur scène, hommes et femmes ne dansent pas, ils volent. Par un jeu de cordes, d’élastiques et de baudriers, leurs mouvements se déploient d’une manière inédite. Voici que le sol comme repère absolu du danseur a été absorbé au profit d’un mur dressé vers le ciel. Comment danser à la verticale ? Il n’est plus question de s’affranchir du plateau, par la force des jambes, par le corps des autres, mais plutôt de flirter avec le vide, de rebondir avec le geste juste dans un nouvel espace sans horizon. Figure internationale de la danse, Mourad Merzouki vient du cirque et du hip-hop. Pour la création de Vertikal, son écriture chorégraphique s’attache à de nouvelles influences et ouvre le hip-hop à d’autres inspirations. La paroi est une surface à escalader, aussi Merzouki, à la tête de la Compagnie Käfig, s’est associé à la Compagnie Retouramont pour ses compétences en matière de danse verticale. Ça monte, ça descend, comme dans un manège incessant où les corps se croisent et se répondent. Tout est possible de l’ascension à la chute avec la portée symbolique que cela suppose.

Des images fortes, des corps d’où émergent une sensibilité et une sensualité plutôt rares dans le hip-hop, forment l’essentiel d’un spectacle d’une surprenante beauté. La Terrasse

Direction artistique et chorégraphie : Mourad Merzouki | Création musicale : Armand Amar | Mise à disposition d’un espace scénique aérien : Fabrice Guillot / Cie Retouramont | Assistante du chorégraphe : Marjorie Hannoteaux | Lumières : Yoann Tivoli | Scénographie : Benjamin Lebreton | Costumes : Pascale Robin | Avec : Francisca Alvarez, Rémi Autechaud, Kader Belmoktar, Sabri Colin, Nathalie Fauquette, Pauline Journé, Vincent Lafif, Maud Payen, Manon Payet, Teddy Verardo | Production : Centre chorégraphique national
de Créteil et du Val-de- Marne / Compagnie Käfig | Coproduction : Biennale de la danse de Lyon 2018, Scène nationale du Sud-Aquitain, Maison des Arts de Créteil |
Avec le soutien à la création de la Comédie de Valence, centre dramatique national Drôme- Ardèche | Remerciements à Denis Welkenhuyzen, à l’origine de cette rencontre artistique | © Laurent Philippe