EN ROUTE VERS DE NOUVELLES AVENTURES ?
Avec ses ailes ébouriffées par le vent qui va l’emporter vers l’avenir, avec son regard tourné vers le passé, l’Angelus Novus de Paul Klee évoque toute l’interrogation, la perplexité, que chacun peut connaître devant la perspective d’un changement. Walter Benjamin a écrit de très belles lignes à ce sujet sur celui qu’il appelle Ange de l’Histoire ; mais elles étaient fortement teintées d’un climat politique apocalyptique à l’aube des années 40.
Alors, restons-en, pour ce qui est du commentaire de ce beau tableau, à Gramsci qui veut allier l’optimisme de la volonté au pessimisme de la raison pour mieux affronter le défi de l’avenir.
De manière plus immédiate, voici une nouvelle saison dont le fil rouge pourrait être la constance, la fidélité à des équipes artistiques, à des artistes. Une façon de dire que l’identité d’un théâtre - qu’il est question, de manière affirmée de préserver aujourd’hui, pour nous parer du risque d’une désincarnation dans un grand tout - se construit sur la relation avec un public et avec ceux qui animent nos scènes.
Une relation qui a du sens si elle se développe avec le temps. Une relation libre et en même temps critique.
C’est pourquoi vous retrouverez Jean Lamber-twild avec un très beau Richard III, la décapante Bonne Nouvelle de Benoît Lambert, deux spectacles de La Cordonnerie, mais aussi deux productions de Jean Lacornerie, la nouvelle création de Charlotte Nessi, Antoine Hervé, Émile Parisien et Vincent Peirani, les 7 doigts de la main, le Ballet de Lorraine, la nouvelle création d’Héla Fattoumi et Éric Lamoureux...
Beaucoup d’entre eux seront présents le vendredi 9 juin pour la présentation de saison.
Venez nombreux et buvons un dernier verre à la santé des nouvelles aventures !
Que le Granit reste un lieu vivant, de l’artisanat du spectacle qui place en son coeur les artistes et le public. Les plus belles aventures sont celles
que l’on prépare avec soin et attention !
Thierry Vautherot, directeur