Quelles sont les aides pour un monte-escalier ?

Le nombre de personnes âgées et/ou handicapées qui ont besoin d’un monte-escalier est en croissance constante. Pour aider les personnes à financer leur monte-escalier, plusieurs organismes proposent des aides financières.

Dans cet article à propos de l’aide pour monte escalier, vous découvrirez :

  • Les différents types d’aides disponibles pour l’achat d’un monte-escalier et comment les PMR peuvent bénéficier de ces aides financières.
  • Les conditions pour bénéficier d’une aide
  • Les différents organismes qui peuvent prêter main forte dans le financement du monte-escalier
🧩 ANAHAide pour l'amélioration du logement
💡 PCHFinancement des équipements spécialisés
🌍 APAAides monte escalier les personnes âgées
🔄 MVA

Quels types d’aides sont disponibles pour l’installation d’un monte escalier ?

Il existe plusieurs aides possibles pour financer l’achat d’un monte-escalier, qu’il s’agisse d’aides publiques, communales ou privées. Les principaux types d’aides sont :

Le crédit d’impôt pour l’achat ou la location d’un monte-escalier

Le crédit d’impôt vous permet de réduire le montant de votre impôt sur le revenu et donc de bénéficier d’une exonération fiscale. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt allant jusqu’à 25% du montant total de vos dépenses, pour l’achat et/ou la location d’un monte-escalier, limité à 5 000 € par an. Vous devez être propriétaire de votre résidence principale pour en bénéficier.

Lire plus  Quels sont les avantages d'un monte-escalier ?

Un taux de TVA réduit à 5,5%

Avec pour objectif de favoriser l’autonomie le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie, une réduction de la TVA à 5,5% s’applique pour l’achat et l’installation de monte-escaliers. Cela concerne les logements de plus de 2 ans, aussi bien pour les propriétaires que les locataires, ce dernier nécessitant une autorisation écrite du propriétaire pour les travaux de rénovation.

Pour y prétendre et y être éligible, l’achat et l’installation doivent être réalisé par le même prestataire et une attestation doit être signée et déposée au centre des impôts.

Les prêts de la Caisse d’Allocations Familiales pour le financement d’un monte escalier

Vous êtes propriétaire d’une maison achevée depuis plus de 2 ans et êtes âgé de plus de 60 ans ou handicapé ? Grâce à cette allocation de solidarité, vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro pour financer un monte escalier. La somme à rembourser est versée en 3 fois, sans intérêts, et remboursable sur une durée de 3 ans.

L’aide de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) pour financer un monte escalier

Si vous êtes une personne âgée ou en situation de handicap et êtes propriétaire ou locataire de votre résidence principale, vous pouvez bénéficier de l’aide de l’ANAH pour financer l’installation d’un monte-escalier. Vous pouvez obtenir jusqu’à 50% du montant des travaux d’aménagement et d’équipement des habitations des seniors, limité à 6 000 € pour une personne seule et à 10 000 € pour un couple.

Le prêt Action Logement

Vous êtes salarié et bénéficiez du prêt Action Logement ? Vous pouvez aussi bénéficier d’un prêt à taux zéro pour financer un monte-escalier, avec une durée de remboursement de 5 ans maximum. Les montants de prêt peuvent atteindre 10 000 € pour une personne seule et 18 000 € pour un couple.

Lire plus  Monte escalier mobile : Alternative sans installation

Les prestations de compensation du handicap (PCH)

Si vous êtes en situation de handicap et bénéficiaire de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), vous pouvez obtenir une subvention pour monte escalier électrique, que se soit à l’achat ou la location. Ces aides monte escalier pour financer l’achat ou la location sont limitées à 5 000 € par an.

Quelques conditions à remplir pour bénéficier d’une aide

Chaque type d’aide présente des critères spécifiques que les personnes doivent respecter pour prétendre à une aide et améliorer son autonomie. Voici quelques conditions générales à remplir pour obtenir une aide financière pour l’achat d’un monte-escalier :

  1. Vérifier si on répond aux critères d’âge et/ou de handicap requis (selon le type d’aide).
  2. Vérifier si l’on remplit les critères de ressources financières imposés par l’organisme d’aide.
  3. Avoir un justificatif qui prouve que le monte-escalier est nécessaire (par exemple un certificat médical).
  4. Être en mesure de justifier le prix du monte-escalier acheté.
  5. Fournir tous les documents demandés par l’organisme d’aide.

Il est important de noter que chaque type d’aide a ses propres règles et conditions à remplir et que ces conditions peuvent varier en fonction de chaque organisme. Il est donc conseillé de prendre contact avec l’organisme en question pour en savoir plus sur les conditions à respecter pour bénéficier de leurs aides.

Les différents organismes qui accompagnent

Il existe plusieurs organismes qui peuvent aider les personnes à financer leur monte-escalier en apportant notamment un coup de pouce. Le plus souvent, ces organismes proposent des subventions couvrant jusqu’à 50 % du coût total de l’installation d’un monte-escalier. Quelques exemples d’organismes qui offrent des subventions pour un monte-escalier :

  • La CAF (Caisse d’allocations familiales)
  • Les Collectivités locales
  • Les Mutuelles
  • Les Banques
  • Les Fonds de Solidarité Logement

Même si certaines aides sont disponibles, il est toujours recommandé de vérifier auprès de son assurance maladie si elle propose des remboursements partiels ou totaux pour l’achat d’un monte-escalier.

En conclusion, plusieurs aides sont proposées pour financer l’achat d’un monte-escalier : l’ANAH, la PCH, l’APA, le MVA et les organismes publics et privés. Chacune de ces aides présente des conditions à respecter et des documents à fournir pour bénéficier de l’aide. Enfin, il est recommandé de se renseigner auprès de son assurance maladie car certains assureurs peuvent proposer des remboursements pour l’achat d’un monte-escalier.

A lire également